Interview exclusive de M. Chalom Levy de Strasbourg

Interview exclusive de M. Chalom Levy.
Victime d’une attaque antisémite le vendredi 19 août.

Propos recueillis par Mena’hem Perez pour Chlouhim.com

Chlouhim.com : M. Levy, tout d’abord comment vous sentez-vous ?
C.L. : Barou’h Hachem ça va mieux, après un séjour de plusieurs jours a l’hôpital, je peux marcher même si certains mouvements restent compliqués, je ne peux pas monter ou descendre des marches, je ne peux pas porter, ça va prendre du temps mais ça va mieux.

Chlouhim.com : Comment s’est passée l’agression ?
C.L. : Je suis sorti faire des courses au magasin cacher tenu par mon fils, en sortant du magasin alors que j’allais rentrer chez moi, il m’a suivi par derrière, vous savez ce sont tous des lâches…, et il a réussi à me porter un coup de couteau dans mon sternum, c’est-à-dire que en venant par derrière, il a réussi à me poignarder devant ! J’ai senti un gros coup comme un coup de poing, il a ressorti le couteau et a crié « Allah Akbar »

whatsapp-image-2016-08-19-at-12-35-27Chlouhim.com : Vous avez compris sur le coup que vous veniez d’être victime d’un attentat ?
C.L. : Non pas du tout, je n’ai pas compris pourquoi on me donnait un coup de poing, mais tout de suite j’ai vu une tache de sang apparaitre, donc j’ai gardé mon sang froid,’’ Hamoa’h Chalit Al Halev’’ dit le Tanya (l’intellect doit contrôler les sentiments, ndlr), tant qu’il y a de l’espoir il faut maitriser le problème… j’ai mis ma main sur la chemise pour faire pression sur la plaie et empêcher le sang de couler, ensuite j’ai très vite calculé le temps qu’il me faudrait pour sortir mes clés, entrer la clé dans la serrure, et rentrer dans l’immeuble, une seconde pour chaque action, donc trois secondes qui me couteraient trois autres coups de couteau, j’ai donc choisi de courir dans l’autre sens vers le café en face de la rue.

Chlouhim.com : Mais donc vous ne l’avez pas vu du tout ?
C.L. : Non, il est venu par derrière je n’ai pas pu le voir.

Chlouhim.com : Donc vous vous enfuyez, et lui, il vous poursuit ?
C.L. : Non il est resté sur place, il s’est approché du passage piéton, il a posé son couteau et il s’est assis, sans doute avec la satisfaction du travail accompli.

Chlouhim.com : Et les gens autour ont réagi ?
C.L. : Oui trois personnes se sont de suite approchées de lui, il n’a pas essayé de résister il s’est laissé entourer, et ensemble ils ont attendu la police qui est arrivée assez vite.

Chlouhim.com : Combien de temps après ?
C.L. : Très rapidement, deux minutes après peut-être, d’autant que c’étaient des motards donc ils ont pu intervenir très rapidement. Moi je ne l’ai même pas vu arriver car j’étais encore sur la chaise à la terrasse du café.

Chlouhim.com : Quelqu’un vous a donné des premiers soins sur place ?
C.L. : Non, j’ai tout de suite demandé qu’on appelle les pompiers. Ensuite j’ai téléphoné à ma femme qui était juste à la maison, elle m’a regardée par la fenêtre elle ne comprenait pas trop, elle est vite descendue et BH elle a su très bien gérer la situation, en gardant son calme etc.

Chlouhim.com : A ce moment vous ne saviez toujours pas si votre pronostic vital était engagé ?
C.L. : Non mais les pompiers sont vite arrivés, et comme ils sont très bien équipés très vite ils ont pu voir la gravité de la blessure et constater que grâce à D.ieu le cœur n’était pas touché.

Chlouhim.com : Puis… ?
C.L. : Ensuite c’est la communauté qui a repris en main les choses, ils se sont occupés notamment de me diriger vers le nouvel hôpital de Strasbourg, aux unités de soins les plus qualifiés pour ce genre de blessures.

chalom-leviChlouhim.com : D’où les responsables de la communauté ont-ils  su si vite ?
C.L. : Je ne sais pas, entre le plan Vigipirate et la police c’est allé très vite, Mendy Samama est arrivé très vite sur place il a parlé à tous les médias puis ce fut le tour du Grand Rabbin etc.

Chlouhim.com : Tout ça a été donc très rapide…
C.L. : Oui très rapide, mais pas assez rapide pour m’envoyer balader… (rire)

Chlouhim.com : Vous étiez donc conscient tout le temps ?
C.L. : Oui jusqu’à l’hôpital, là-bas ils m’ont dit que le foie avait été touché et qu’il fallait donc opérer, j’ai bien sûr accepté.

Chlouhim.com : Combien de temps êtes-vous resté à l’hôpital ?
C.L. : De vendredi à mardi

Chlouhim.com : Des personnalités sont venues vous voir à l’hôpital?
C.L. : Oui, il y a eu d’abord le président du CRIF Pierre Levi, le président de la communauté M. Aknin, le Grand Rabbin Gutman, puis il y a même un turc qui est venu me raconter qu’il avait tout vu et qu’il s’est aussitôt rapproché avec d’autres personnes pour empêcher le terroriste de s’échapper, je l’ai remercié bien sûr, mais bon je vais vous dire il ne voulait pas s’enfuir, comme je vous l’ai dit il s’est arrêté de lui-même. Il pensait avoir fait son boulot . Si je ne m’étais pas enfui très vite il m’aurait d’ailleurs achevé, il ne s’attendait pas du tout que je me mette à courir si vite dans l’autre sens, il pensait que je tomberais tout de suite puisqu’il avait visé le cœur.

Chlouhim.com : Donc il n y a pas que des juifs qui sont venus vous voir…
C.L. : Non, il y a même quatre imams qui ont voulu venir me faire part de l’amitié des musulmans, mais j’ai demandé à la directrice de l’hôpital qu’il y ait une présence policière lors de la visite… bon eh bien! … ils ne sont pas venus…

Chlouhim.com : Vous dites le mot « terroriste », pourtant très vite la police a déclaré « ce n’est pas un acte terroriste mais l’acte d’un déséquilibré »…
C.L. : Tout simplement parce que c’est un double récidiviste, il a déjà poignardé un juif qui s’appelle Parienté, il a aussi fait des dégâts à la sécurité sociale, mais bien sûr comme ils sont « fous » ils ont le droit de sortir rapidement de prison… Est-ce qu’un fou arrive à différencier si bien ses victimes juives des non-juives ? Est-ce si facile pour un fou de réussir l’exploit de venir par derrière et viser et avec succès, attaquer au niveau du cœur ? C’est trop facile de dire cela…

Chlouhim.com : Vous savez quand même que ce sont des experts de la police qui définissent ça ?
C.L. : Peut-être mais moi je n’ai pas besoin d’être un expert pour savoir que ce n’est pas juste un cas de déséquilibré, moi-même je serais incapable de faire ce qu’il a fait !

Chlouhim.com : La communauté vous a mis un avocat à votre disposition ?
C.L. : On m’a proposé, mais j’ai préféré prendre quelqu’un de spécialisé dans ce domaine, Maitre S. Habib.

Chlouhim.com : Vous avez fait Hagomel ?
C.L. : Oui Chabbat, B.H.

Chlouhim.com : Comment vous vous sentez moralement aujourd’hui ?
C.L. : Aucune différence entre aujourd’hui et avant l’agression grâce à D.ieu

Chlouhim.com : Vous pouviez imaginer un tel drame à Strasbourg ?
C.L. : Ecoute, depuis le don de la Torah au Har Sinaï on sait que Sinaï veut aussi dire « Sinaa » – la haine, nous savons en tant que Juifs que tout peut arriver donc on est prêt à tout malheureusement, on ne peut s’en remettre qu’à D.ieu…

Chlouhim.com : On sent que le gouvernement fait ce qu’il peut. D’ailleurs vous avez rencontré le Premier Ministre. Qui a organisé cette rencontre ?
C.L. : C’est M. Elkouby le député du Bas-Rhin qui a organisé cette rencontre, mais c’est M. Valls lui-même qui a demandé à me rendre visite, du coup on s’est rencontré à la préfecture, en présence du maire, du préfet, du député et du Grand Rabbin.

Chlouhim.com : Que vous a-t-il dit ?
C.L. : Il a demandé de mes nouvelles etc. puis à la fin, en parlant avec le grand Rabbin du rapprochement des communautés, je lui ai posé la question : pourquoi à l’instar du Talmud Torah pour les Juifs, et du catéchisme pour les Chrétiens, il n y avait pas une sorte de cours dans les mosquées pour enseigner l’amour du prochain aux enfants ? Mais il a répondu que pour l’état c’était extrêmement compliqué d’organiser quoi que ce soit dans l’enceinte des lieux de cultes musulmans… il semblait ne pas trouver de solutions… il ma dit combien le gouvernement oeuvrait pour la lutte anti-terroriste, mais je lui ai dit que moi c’est avec un couteau qu’on m’a attaqué, et des couteaux tout le monde en a…

Chlouhim.com : Qu’est-ce que ça vous a fait de savoir que toute la communauté juive en France et dans le monde priait pour vous ?
C.L. : Au début je ne savais rien de tout cela bien entendu j’étais alité, mais c’est sûr qu’après, ça donne des forces. Vous savez les Tehilim, moi je les récite tous les jours entièrement !

Chlouhim.com : C’est à dire ? Tout le sefer Tehilim ?
C.L. : Oui dans on intégralité chaque jour, d’ailleurs ce jour là en sortant de chez moi je m’étais arrêté au Tehilim 77, et dès que j’ai pu retrouver un peu de force à l’hôpital j’ai repris à partir de ce Tehilim. Certains pensent que dire des Tehilim c’est une perte de temps, à la place on peut apprendre une page de Guemara, s’ ils savaient comme ils se trompent… Ce n’est pas pour rien que le Rabbi Yossef Itshak a instauré et insisté sur la lecture des psaumes dans les synagogues ! On dit de David Hamele’h  transpirait des gouttes de sang en disant les psaumes !

Chlouhim.com : Après une épreuve pareille mais aussi un tel miracle, quelle serait votre message ?
C.L. : Si j’avais la possibilité de passer un message je le dirais au monde entier et pas seulement  qu’aux juifs. Il est urgent de stopper la vente des jeux et des vidéos de guerre ! Lorsque l’ont met dans les mains d’un enfant de cinq ans une tablette avec des images violentes, il ne faut pas s’étonner que plus tard il voudra tuer ! Ensuite à la communauté juive je veux dire, portez une attention toute particulière à la Mitzvah de la Matza Chmoura, de la même manière que l’on trie le blé avant qu’il ne soit mouillé, et qu’on la fait à la main, D.ieu triera et nous protègera de sa main, parfois simplement en décalant le couteau de quelques centimètres… il ne faut pas le dire à la Lichka, mais un kg de Matza Chmoura pourrait être vendu 1000 euros que ce ne serait pas encore sa juste valeur… (rire)
J’ai rencontré quelqu’un qui, enfant fréquentait le Gan Israël de Sinaï, il m’a raconté que depuis petit il avait retenu une chose et l’a toujours gardée. : le matin il ne met jamais un pied à terre avant d’avoir fait Netilat, et bien cet homme est rescapé de deux attentats ! Donc je pense que c’est aussi une chose sur laquelle il faut être très méticuleux.

Chlouhim.com : Evidemment je vais vous poser l’éternelle question de la Alya, y avez-vous pensé ? Pensez-vous que ce soit la solution ?
C.L. : Pas du tout, vous savez il y a autant de couteaux en Israel qu’en France… Il faut avoir confiance en D.ieu.

En images ci-dessous: M. Levy recevant la médaille de l’ordre du mérite pour avoir sauvé une femme piégée dans une voiture en feu.

levi2

levi1